izmir escort
gaziantep escort
manavgat escort manavgat escort bayan belek escort manavgat escort escort manavgat seks hikaye sex hikaye side escort eryaman escort sex hikaye

yatırım şartsız deneme bonusu veren siteler

mersin escort

La semaine prochaine le cœur d’Akiva battra pour une énième fois au rythme de la Francofête. Cette année, le titre en est :

les marionettesAINSI FONT, FONT FONT LES MARIONNETTES À AKIVA!

Laissez-moi tout d’abord vous expliquer l’intention didactique de ce thème avant de vous en décrire les points d’orgue.

Les marionnettes sont l’expression d’un art populaire existant dans tous les pays. En France, Le théâtre de Guignol en fait foi, tout comme la télévision avec la célèbre émission Bonne nuit les petits durant laquelle Nounours, Nicolas, Pimprenelle et le marchand de sable signifiaient aux petits l’heure de dormir. En Italie, chaque ville a son personnage de marionnette préféré; en Chine Le théâtre de Pinyin projette les ombres des marionnettes. En Israël, David Ben Shalom d’origine tchécoslovaque créa une troupe itinérante en 1936, le Bubatron, qui pendant cinq décennies transmis les contes populaires de l’Europe de l’Est.

Au Québec, l’histoire de la marionnette commence avec les chamans amérindiens qui la mettaient en scène avant l’arrivée des colons. Vers 1733, premier théâtre permanent de marionnettes à Québec s’appelle Le père Marseille. Puis, c’est aux régions rurales de s’emparer du phénomène au milieu de 19e siècle qui voit ainsi un moyen de défier la forte censure de l’Église. C’est ainsi que foisonnent les spectacles amateurs de marionnettes durant les longues soirées d’hiver pour amuser la famille et les amis. En 1948, les Marionnettes de Montréal présentent des opéras, des contes de fées, et des adaptations de la bande dessinée Tintin. Les années 70 voient l’éclosion du « marionnette-boom » alors que des dizaines de troupes sillonnent le Québec. Mais, c’est à la télévision que le phénomène prend le plus d’ampleur autour d’émissions devenues cultes pour plusieurs générations et dont je donne ici quelques références si vous voulez les regarder avec vos enfants, ce qui serait une belle activité à faire en famille pour préparer la Francofête.

 

Titre Date de diffusion Pour les curieux
Pépinot et Capucine 1952 à 1955 https://www.youtube.com/watch?v=XCb6xvHcgys
Bobino et Bobinette 1957 à 1985 https://www.youtube.com/watch?v=ymrv7ZYCeAM
Félix et Ciboulette  1983 à 1998 https://www.youtube.com/watch?=CzaxFZSHIQg
Gronigo et cie 1979 à 1984 https://www.youtube.com/watch?v=DbtWq-4joeA
Passe-Partout  1977 à 1991 https://www.youtube.com/watch?v=MNgVgHb-1O8

Cette présentation ne se veut pas exhaustive, mais prouve bien la préhension du phénomène dans la culture québécoise tout en ayant un rayonnement universel et c’est pourquoi Akiva s’en empare cette année.

Voici donc ce qui attend vos enfants lors de la semaine de la Francofête.

Le lundi matin, une grande assemblée réunira toute l’école. Chaque classe présentera d’une manière originale le conte sur lequel il a été décidé de travailler. En effet, de la maternelle à la première année, les élèves se pencheront sur des contes connus, ce qui fait partie intégrante du Programme de formation de l’école québécoise au primaire, pour ensuite en écrire une saynète dans une pratique d’écriture inventive. Ils joueront ensuite leur production lors d’une activité de jumelage de classes. L’évènement se prépare depuis longtemps puisque chaque élève de chaque classe a déjà fabriqué la marionnette de son personnage avec Isabelle. Je ne vous dévoilerai pas quels sont les contes choisis dans chaque classe parce que je veux que ce soit vos enfants qui aient la joie de vous l’annoncer par eux-mêmes!

Le mercredi, afin de modéliser l’exercice, Le théâtre de deux mains viendra présenter son spectacle centré sur Ti-Jean, un personnage issu du folklore québécois.

Le vendredi, les élèves se feront conteurs et marionnettistes et ce n’est pas un hasard si cette semaine de la Francofête se conclut sur une pratique à l’oral. En effet, nous voulons que nos élèves parlent le français avec aisance. L’établissement d’une relation transitionnelle avec la marionnette est une stratégie reconnue efficace pour lutter contre la gêne ou gommer les différences. En fait, c’est une stratégie libératrice de la parole.

Dois-je vous dire que toute l’équipe enseignante est fébrile à l’idée de passer cette semaine dans les classes? Je tiens d’ailleurs à remercier les enseignantes et les assistantes qui font un travail exceptionnel et qui attendent tout comme moi de vivre ce moment de joie et de partage qui constitue le point culminant de l’enseignement du français à Akiva.

J’ai l’intuition que beaucoup d’entre vous voudraient être à notre place et nous envient d’être les témoins privilégiés des yeux pétillants, des minois ravis et des menottes de vos enfants qui s’agitent et qui…

Ainsi font, font, font, les petites marionnettes; ainsi font, font font trois petits tours et puis s’en vont.

Merci de votre confiance.